L’autonomisation de la Femme et la Consolidation de la Paix vont ensemble

L’autonomisation de la Femme et la Consolidation de la Paix vont ensemble

Il y a quelques années, les organisations féminines burundaises se sont penchées sur la question de l’autonomisation de la femme, pilier du développement. Avant tout, la femme burundaise était plus préoccupée par les questions de la Consolidation de la Paix. Aujourd’hui, le Projet « BIRASHOBOKA -Capable de se relever » concilie, l’autonomisation de la Femme et la Consolidation de Paix, et c’est possible.

Comment cela se fait ?

Cela passe par des crédits, accordés aux femmes et filles identifiées sur base des critères objectives. Les femmes et filles vulnérables, formées jusqu’à devenir capables de faire de petits projets. La mise en œuvre de ces micro projets est facilitée par des crédits remboursables accordés dans le cadre des groupements. Les femmes et filles regroupées sont conscientes qu’elles veulent être économiquement renforcés, qu’elles doivent s’impliquer pour la cohésion sociale et ainsi devenir des piliers de la consolidation de la Paix et du développement.

Groupement des femmes de Mubuga en commune Ngozi, Province NGOZI

L’Association des Femmes Rapatriées du Burundi (AFRABU) a pris le devant. Lead du consortium AFRABU-APFB-Fontaine Isoko avec l’appui financier de l’ONU Femmes, encadre depuis Juillet 2018 des groupements de femmes et filles, dans les provinces de Bujumbura, Muramvya, Mwaro, Ngozi et Ruyigi, qui font le commerce. Les groupements de chaque province font le commerce des produits de leurs localités. Ainsi, on trouvera le commerce du manioc et de l’huile de Palme dans Bujumbura, de la banane et sa bière à Ngozi, des Pommes de terre et de l’éleusine à Muramvya et Mwaro,etc. Aujourd’hui, l’AFRABU a Une fierté de découvrir que les femmes qui s’impliquent pour leur autonomisation en groupements se retrouvent engagées dans la consolidation de la Paix en commençant leurs ménages.

L’autonomisation de femmes est devenue autonomisation des ménages

Présentement, les femmes qui font ensemble le commerce dans le cadre de ce projet sont capables de répondre aux besoins du ménage sans attendre leurs conjoints.

Les conflits qui naissaient dans les ménages à cause la pauvreté et des demandes excessives d’argent que les femmes adressaient à leurs conjoints pour tout besoin ont sensiblement diminué.  Elles sont devenues plus participatives dans la gestion du ménage et l’esprit de dépendance totale qui rendaient les femmes vulnérables, s’efface grossissement.

Groupement des femmes de Ruyaga en commune Kanyosha, Province BUJUMBURA

Nous pouvons affirmer sans risque de se tromper, que « l’autonomisation de la Femme est une nouvelle donne de la consolidation de la Paix », cela a été la conclusion du témoignage de Madame BARAKAMFITIYE Marie Rose de la zone Ruyaga commune Kanyosha, bénéficiaire du Projet BIRASHOBOKA de l’AFRABU lors de l’entretien que l’Ambassadeur auprès des Nations Unies de la Commission Consolidation de la Paix , qui était en visite au pays  a eu avec les Femmes Médiatrices et les autres bénéficiaires des projets soutenues par ONU Femmes à Kabezi, en date, du 8/5/2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *